Categories
Langues & Dictionnaires

Zertifikat B1 neu 15 Übungsprüfungen

Zertifikat B1 neu 15 Übungsprüfungen

Übungsbuch + MP3-CD

15 komplette Modelltests zu allen Prüfungsteilen

Deutsch als Fremdsprache

 

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Informatique

XML Cours et exercices Modélisation – Schéma – Design patterns – XPath…

Tout au long de cet ouvrage, notamment destiné à des étudiants et à leurs enseignants, l’exposé laisse  place à des exercices et leur solution, pour que le lecteur approfondisse les technologies qui l’intéressent.
Le chapitre 1 fait le point sur l’intégration de XML dans les entreprises. En quelques paragraphes les enjeux et l’intégration logique de XML sont développés.
Le chapitre 2 est incontournable pour comprendre un document XML puisqu’il explique la structure de base ainsi que la notion d’espace de noms. Il est indispensable d’étudier ce chapitre avant d’aborder les suivants.
Le chapitre 3 traite de la validation par l’intermédiaire des DTD et des schémas W3C.
Cette notion de validation est fondamentale puisqu’elle sert à conforter la cohérence des structures que l’on peut mettre en place. On pourrait la comparer au plan d’un architecte.
Le chapitre 4 approfondit l’utilisation des schémas W3C et propose des techniques de modélisation. Ce chapitre est peut-être le plus complexe et nécessite une bonne compréhension du chapitre précédent.
Le chapitre 5 concerne la publication de vos documents. Vous y apprendrez à rendre vos documents XML visibles, par exemple, sous forme de pages HTML ou de documents PDF.
Le chapitre 6 est davantage réservé  à des développeurs puisqu’il s’intéresse particulièrement à la communication inter-applications avec XML, notamment par le biais des services web.
Il peut également servir à des administrateurs qui ont besoin de connaître la nature des échanges applicatifs.
Le chapitre 7 vous initie à l’intégration de XML aux bases de données. Il s’agit aussi bien des bases traditionnelles de type relationnelles que des bases dites pures XML. Dans cette dernière catégorie, deux exemples de base vous seront proposés avec d’une part des manipulations en ligne de commande réalisables directement, et d’autre part des manipulations par programmation destinées aux développeurs.
Le chapitre 8 est quant à lui destiné aux seuls développeurs puisqu’il traite de la programmation avec XML. Les modèles dits classiques, à savoir SAX et DOM, ont été étudiés avec différents langages. D’autres formes de programmation plus efficaces ont également été analysées, comme les systèmes par mapping offrant une programmation XML presque transparente.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Développement Personnel

Travailler et faire travailler en équipe

QU’EST-CE QU’UN GROUPE ?
Les langues anciennes ne disposaient pas d’un mot pour désigner les ensembles de personnes hors du cercle de famille. Les hommes pensaient selon l’opposition individu/société même si, dans leur vie quotidienne, ils faisaient l’expérience de la solidarité des amis et de l’association au travail. Le terme  français « groupe », emprunté à l’italien « gruppo », est apparu au XVIIe  siècle, mais ce n’est que vers le milieu du  XVIIIe siècle qu’il a désigné une réunion de personnes. Étymologiquement proche du mot « nœud », il véhicule l’idée dominante de cercle, de table ronde, d’égalité des membres qui nouent des relations.
L’influence du nombre et des relations interpersonnelles
liens avec eux. Le groupe commence à partir de quatre personnes, Nous nous sentons plus ou moins proches des autres membres du groupe selon leur nombre et la faculté que nous avons de tisser des chiffre à partir duquel le nombre de relations possibles entre les individus dépasse le nombre de membres. Dès lors, il a une influence sur l’individu.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Informatique

Shells Linux et Unix par la pratique

Sur les systèmes Linux et Unix actuels, l’utilisateur est généralement confronté en premier lieu à un environnement graphique disposant de navigateurs Internet, d’outils graphiques pour parcourir les répertoires et visualiser le contenu des fichiers, d’applications pour la bureautique, de jeux, etc. Le shell ne constitue plus nécessairement le premier contact entre l’utilisateur et le système.
Pourtant il s’agit toujours d’un passage obligé pour qui veut maîtriser et administrer correctement une machine Linux ou Unix. Le shell est tout d’abord une interface efficace pour passer des ordres ou des commandes au système. Il est plus rapide d’employer une ligne comme
$  cp /tmp/fic-0* /home/user/test/
que de lancer un gestionnaire de fichiers, se placer dans le répertoire source, sélectionner les fichiers intéressants, utiliser la commande Copier, se déplacer dans le répertoire destination et utiliser la commande Coller.
Hormis l’aspect d’efficacité et de rapidité des commandes, le shell est un outil extrêmement puissant puisqu’il permet de programmer des actions exécutées intelligemment et automatiquement dans de nombreuses situations :
démarrage du système (boot), tâches administratives, lancement d’application, analyse de fichiers journaux, etc.
Nous verrons dans ce livre qu’il est également possible d’écrire des scripts shell pour programmer de véritables petites applications utiles au quotidien et facilement personnalisées par l’utilisateur.
Le langage de programmation du shell est assez ardu, peu intuitif et peu tolérant, aussi conseillerai-je au lecteur de mettre le plus vite possible ses connaissances en pratique, en faisant « tourner » les exercices et les exemples, en les modifiant, en les personnalisant.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Divers

Réussir ses comptes rendus

Ququ’est-ce quest-ce qu’un compte rendu ?

Cette interrogation est celle de beaucoup de personnes confrontées pour la première fois à la rédaction d’un compte rendu. Ce document très utile pour stabiliser l’information est, en effet, peu défini   concrètement par les ouvrages de référence. Beaucoup d’utilisateurs par voie de conséquence n’en cernent pas bien les contraintes et les fonctions.

Un document rarement enseigné par les parcours de formation

Un constat peut être cependant établi. Rares sont les formations proposant une approche pratique du compte rendu. De plus, en formation initiale, ce type de document est rarement enseigné, même si le résumé de texte procède d’une démarche intellectuelle similaire. Plus tard, en milieu universitaire, il est implicite d’en avoir acquis les méthodes sans pour autant avoir rencontré l’opportunité d’être initié à sa rédaction au cours de son cycle d’études.
Or, la rédaction de comptes rendus est souvent un signe d’évolution en contexte professionnel. Il est en effet fréquent de réclamer ce document aux personnes exerçant des responsabilités, chargées de diffuser l’information au sein des services. De plus, la situation se complique actuellement par le fait que chacun peut être amené à transmettre par messagerie le compte rendu d’une précédente réunion. Nouveaux supports technologiques, donc nouvelles façons de faire !
Par conséquent, sans initiation préalable, les rédacteurs persistent à être mal à l’aise face à ce document que l’on présuppose connu de tous. Contraints d’en rédiger un, ils ressentent cette tâche comme un pensum ! Certains s’en déchargent vite d’ailleurs sur quelqu’un d’autre ! Quelques uns, plus consciencieux, feuillettent les dossiers à la recherche de comptes rendus existants pour trouver rapidement un modèle quand ils ne savent comment s’y prendre.
Il s’agit d’entrer dans le moule sans faire trop de vagues… Or, par manque de méthodologie et de conseils sérieux, ces rédacteurs peuvent alors pérenniser innocemment de mauvaises habitudes rédactionnelles lorsque les documents consultés, devenus désormais leur référence, ne sont pas en fait de grande qualité.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Informatique

Programmer en Java 3ème édition

Cet ouvrage est destiné à tous ceux qui souhaitent maîtriser la programmation en Java. Il s’adresse à la fois aux étudiants, aux développeurs et aux enseignants en informatique.
Il suppose que le lecteur possède déjà une expérience de la programmation dans un autre langage (C, C++, Visual Basic, PHP…).
En revanche, la connaissance de la programmation orientée objet n’est nullement nécessaire, pas plus que celle de la programmation d’interfaces graphiques ou d’applications Web.

Les fondements de Java
Les chapitres 1 à 11 sont consacrés aux fondements du langage : types primitifs, opérateurs et expressions, instructions, classes, héritage, tableaux, chaînes de caractères. Les aspects les plus fondamentaux de la programmation orientée objet que sont le polymorphisme, la surdéfinition et la redéfinition des méthodes sont étudiés de façon approfondie, aussi bien dans leur puissance que dans leurs limitations.
Tous les aspects du langage sont couverts, y compris ceux qui sont spécifiques à Java comme les interfaces, les classes internes, les classes anonymes, les exceptions ou les threads. Les moins usités font généralement l’objet d’un paragraphe intitulé Informations complémentaires dont la connaissance n’est pas indispensable à l’étude de la suite de l’ouvrage.
Les principaux paquetages
Java est livré avec différents paquetages fournissant de nombreuses classes utilitaires. Les chapitres 12 à 21 examinent ceux qui correspondent aux besoins les plus universels et qui, à ce titre, peuvent être considérés comme partie intégrante du langage.
Les chapitres 12 à 19 sont consacrés à la programmation d’interfaces graphiques en Java :
événements et écouteurs ; boutons, cases à cocher et boutons radio ; boîtes de dialogue ; menus ; barres d’outils ; actions abstraites ; événements générés par le clavier, la souris, les fenêtres et la focalisation ; gestionnaires de mise en forme ; affichage de textes et de dessins ; applets. Dans cette partie, l’accent est mis sur les mécanismes fondamentaux qui interviennent en programmation graphique et événementielle.

Le chapitre 20 traite du paquetage relatif aux entrées-sorties, unifiées à travers la notion de flux.
Le chapitre 21 décrit les principales structures de données qu’on regroupe souvent sous le terme de collection : listes, ensembles, vecteurs dynamiques et tables associatives.
Le chapitre 22 introduit les possibilités de programmation côté serveur offertes par les servlets et les JSP.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Informatique

PHP and MongoDB Web Development Beginner’s Guide

Combine the power of PHP and MongoDB to build dynamic web 2.0 applications

MongoDB is an open source, non-relational database system designed to meet the needs of modern Web 2.0 applications. It is currently being used by some of the most popular websites in the world. This book introduces MongoDB to the web developer who has some background building web applications using PHP. This book teaches what MongoDB is, how it is different from relational database management systems, and when and why developers should use it instead of a relational database for storing data.
You will learn how to build PHP applications that use MongoDB as the data backend; solve common problems, such as HTTP session handling, user authentication, and so on.
You will also learn to solve interesting problems with MongoDB, such as web analytics with MapReduce, storing large files in GridFS, and building location-aware applications using Geospatial indexing.
Finally, you will learn how to optimize MongoDB to boost performance, improve security, and ensure data durability. The book will demonstrate the use of some handy GUI tools  that makes database management easier.

What this book covers?

Chapter 1, Getting Started with MongoDB introduces the underlying concepts of MongoDB, provides a step-by-step guide on how to install and run a MongoDB server on a computer, and make PHP and MongoDB talk to each other.
Chapter 2, Building your First MongoDB Powered Web App shows you how to build a simple blogging web application using PHP and MongoDB. Through the examples in this chapter, you will learn how to create/read/update/delete data in MongoDB using PHP.
Chapter 3, Building a Session Manager shows you how PHP and MongoDB can be used to handle HTTP sessions. You will build a stand-alone session manager module and learn how to perform user authentication/authorization using the module.

Chapter 4, Aggregation Queries introduces MapReduce, a powerful functional programming paradigm and shows you how it can be used to perform aggregation queries in MongoDB.
Chapter 5, Web Analytics using MongoDB shows you how you can store website traffic data in MongoDB in real time and use MapReduce to extract important analytics.
Chapter 6, Using MongoDB with Relational Databases explores use cases where MongoDB can be used alongside a relational database. You will learn how to archive data in MongoDB, use it for caching expensive query results, and store non-structured metadata about different objects in the domain.
Chapter 7, Handling Large Files with GridFS introduces GridFS, a specification in MongoDB that allows us to store large files in the database.
Chapter 8, Building Location-aware Web Applications with MongoDB and PHP, uses PHP, HTML5,  JavaScript, and the Geospatial Indexing feature of MongoDB to build a web application that helps you  find restaurants close to your current location.
Chapter 9, Improving Security and Performance shows you how to boost query performance using indexes, use built-in tools for analyzing and fine-tuning queries, improve database security, and ensure data durability.
Chapter 10, Easy MongoDB Administration with RockMongo and phpMoAdmin demonstrates the use of a couple of PHP-based GUI tools for managing MongoDB server—RockMongo and phpMoAdmin.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Informatique

Mieux programmer en C++ : 47 Problèmes pratiques résolus

Ce livre a pour but de vous aider à écrire des programmes plus robustes et plus performants en C++. La majorité des techniques de programmation y sont abordées sous la forme de cas pratiques, notamment inspirés des 30 premiers problèmes initialement parus sur le groupe de discussion Internet « Guru of The Week 1». Le résultat n’est pas un assemblage disparate d’exemples : cet ouvrage est, au contraire, spécialement conçu pour être le meilleur des guides dans la réalisation de vos programmes professionnels. Si la forme problème/solution a été choisie, c’est parce qu’elle permet de situer les techniques abordées dans le contexte de leur utilisation réelle, rendant d’autant plus profitable la solution détaillée, les recommandations et discussions complémentaires proposées au lecteur à l’occasion de chaque étude de cas. Parmi les nombreux sujets abordés, un accent particulier est mis sur les thèmes cruciaux dans le cadre du développement en entreprise : robustesse aux exceptions, conception de classes et de modules faciles à maintenir, utilisation raisonnée des optimisations, écriture de code portable et conforme à la norme C++.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Développement Personnel

Manager en toutes lettres : Les citations des plus grands managers

Manager en toutes lettres : Les citations commentées des plus grands penseurs au service des managers

Le management entre l’art et la science : la culture du manager humaniste Celui qui veut développer ses atouts personnels et améliorer ses comportements dispose aujourd’hui d’une multitude de méthodes et de séminaires de formation aux titres magiques et prometteurs et les uns plus savants que les autres. Que penser de cette tour de Babel de recettes miracles qui poussent comme des champignons dont certains peuvent être vénéneux ?
Sans nier l’intérêt qu’il peut y avoir à diversifier les approches de la formation personnelle, il est devenu impératif de sélectionner, de clarifier et de synthétiser les principaux outils proposés, en vérifiant leur bien-fondé réel et leur efficacité.
Pour ce faire il m’a paru intéressant de remonter aux sources des grands penseurs, moralistes, poètes, hommes politiques, chefs militaires, esprits scientifiques pour en retirer une philosophie pratique d’action collective et la comparer avec nos préceptes d’aujourd’hui.

[sociallocker]Click here to download the PDF file[/sociallocker]
Categories
Economie & Entreprise

Management des risques Inclus secteurs Banque et Assurance

Introduction

Première partie : Contraintes réglementaires et méthodologies .. 11

Chapitre 1. Présentation des contraintes réglementaires …….. 13
Analyse comparative des réglementations LSF, Sarbanes-Oxley, 8eme directive européenne sur l’audit légal …………. 13
La réglementation concernant les risques hautement protégés………  15
Référentiels comptables IFRS et US GAAP …………  17
Chapitre 2. Méthodologie d’identification et d’analyse des risques ….. 19
Outils d’identification des risques ………. 19
Simulation de l’impact d’un sinistre majeur sur les objectifs stratégiques ………….. 23
Simulation des conséquences financières d’un sinistre majeur …………. 24
Étude de la sinistralité antérieure ………….. 26
Chapitre 3. Modalités de mise sous contrôle des risques…….. 27
Contrôle technique et sécurité ……………… 27
Procédures de sécurité et de gestion de crise ………….. 27
Contrôle financier des risques ……………. 38
Chapitre 4. Choix optimal, budgétisation et mise en œuvre du dispositif …. 47
Critères de choix en termes de combinaison optimale ……….. 47
Le réseau budgétaire risk management ………… 47
Chapitre 5. Reporting, monitoring et retour d’expérience………. 49
Spécificités des tableaux de bord risk management ………… 49
Retour d’expérience et sûreté de fonctionnement ………….. 49
Chapitre 6. Retour d’expérience sur la mise en œuvre de la méthodologie risk management … 51
Quels compromis pour quels objectifs ? ………………. 51
Avec quels moyens ? ………………. 53

Deuxième partie : L’entreprise industrielle hors risque… 55

Chapitre 1. Cartographie des risques industriels ………. 57
Modalités de réalisation d’une cartographie des risques  ………. 57
La prise en compte des spécificités sectorielles …………. 57
Donner de l’intelligence au dispositif de risk management ……….. 58
Préparer la certification ISO 31000  …………… 59
Chapitre 2. Le dispositif de corporate risk management……….. 65
La mise sous contrôle du risque produit ………… 65
La mise sous contrôle du risque informatique ……… 67
La mise sous contrôle du risque client …………. 69
La mise sous contrôle du risque fournisseur ……… 70
La mise sous contrôle du risque politique ………… 71
La mise sous contrôle du risque humain …………. 72
La mise sous contrôle du risque social ………….. 73

La mise sous contrôle du risque atteinte à l’environnement ……….. 76
La mise sous contrôle du risque incendie …………… 78
Chapitre 3. Le dispositif de business risk management ………… 79
La mise sous contrôle des risques financiers …………………. 79
La mise sous contrôle des risques stratégiques ………………. 79
Chapitre 4. Mettre en œuvre le dispositif risk management et communiquer sur son efficacité… 87
Les raisons de la construction d’un dispositif de risk management efficace ………….. 87
Comment mettre en œuvre un dispositif de risk management efficace ……………… 89
Mesurer l’efficacité du risk management ………………………… 93
Communiquer sur l’efficacité du dispositif de risk management……………. 94

Troisième partie : La banque ou la compagnie d’assurances hors risque …… 95

Chapitre 1. Les contraintes réglementaires …………. 97
Les contraintes réglementaires spécifiques à Bâle II ……………. 97
Les contraintes réglementaires spécifiques à Solvency II ………. 104
Chapitre 2. Le risk management bancaire ……………… 107
La mise sous contrôle des risques financiers (contrepartie, crédit, etc.) ………….. 107
La mise sous contrôle des risques opérationnels ………… 108
La mise sous contrôle du lancement des produits à risque (techniques de titrisation) ….. 114
Chapitre 3. Le risk management dans les compagnies d’assurances……….. 117
Risk management des métiers financiers ………… 117
Le processus de la mise sous contrôle des risques opérationnels ……………….. 121
Conclusion ………. 133
Annexes ……………… 135
Annexes de la première partie ………….. 137
Société générale : une dépréciation de 7 milliards d’euros …….. 137
Questionnaires risk management ………….. 138
Fiches méthodes risk management ………….. 144
Annexes de la deuxième partie ………………. 147
Extrait du rapport risk management du groupe EDF 2007 ……………..  147
Annexes de la troisième partie ……….. 153
Risk management dans le secteur bancaire ……………… 153
Risk management dans les compagnies d’assurances ……………..  162
Bibliographie……….. 185
Table des figures et tableaux……….. 187

Telecharger