Faire Connaissance En Anglais

Heureux de faire votre connaissance

Dans ce cours:

Dire bonjour et au revoir

Rencontrer des gens sans façons et de manière formelle Les prénoms chez les Américains et les Britanniques Décrire une personne.

Vous pouvez aller loin avec un peu d’anglais. Dire un simple hello (h’è-leou) (bonjour) et ajouter quelques mots pour faire savoir qui vous êtes peut vraiment vous ouvrir les portes. Vous verrez aussi comment vous présenter et présenter vos amis, quand utiliser des expressions familières ou formelles, comment décrire les gens et quoi dire après les premiers mots de salutation.

Dire bonjour

Vous pouvez toujours saluer quelqu’un avec un simple hello (h’è-leou) (bonjour) ou hi (haï) (bonjour) ou choisir une expression mieux adaptée à la situation. Par exemple :

Good morning (goud môô-nign) (bonjour). Vous pouvez le dire à tout moment de la matinée, avant midi.

Good afternoon (goud âfte-nououn) (bonjour). À utiliser l’après-midi jusqu’à la tombée de la nuit.

Good evening (goud ii-v’nign) (bonsoir). (À utiliser à partir de 5 ou 6 heures de l’après-midi ou après la tombée de la nuit.

Good night (goud naït) (bonne nuit) n’est pas une entrée en matière (même tard le soir). C’est une expression qui sert à dire goodbye (goud-baï) (au revoir) quand il fait nuit. Si vous rencontrez quelqu’un et le saluez en disant good night, cette personne dira : « Quoi, vous partez déjà ? Vous venez d’arriver ! »

Dire « Comment allez-vous ? »

Après avoir dit bonjour ou au lieu de dire bonjour, les gens posent souvent une question telle que How are you ? (h’ao ââ iou) (Comment allez-vous/vas-tu ?). La liste ci-après vous donne quelques salutations usuelles ainsi que des façons d’y répondre. Notez que la première salutation est très formelle ; les autres sont plus familières.

– How are you doing?

h’aou ââ iou dou-ign

Comment allez-vous/vas-tu ?

Very well, thank you. And how are you?

-ri ouèl, dzank iou ènd h’aou ââ iou

Très bien merci. Et comment allez-vous/vas-tu ?

– How are you ?

h’aou ââ iou

Comment allez-vous/vas-tu ?

Not bad. What about you?

not bad ouot e-baout iou [UK],

nât bad ouât e-bout iou [US]

Pas mal. Et vous/toi ?

– How’s it going?

h’aou’z it go-ign

Comment va ?

Great. How about you?

grèït h’aou e-baout iou

Tout à fait bien. Et vous/toi ?

– How are things?

h’aou ââ dzignz

Comment ça va ?

Fine. And you?

faïn and iou

Bien. Et toi/vous, comment ça va ?

Quand vous dites How about you?, prononcez le mot you en l’accentuant. Et quand vous dites And you?, prononcez you avec une intonation plus aiguë à la fin. Par ailleurs, quand vous dites How about you? ou What about you?, prononcez you avec une légère élévation du ton au début et une intonation plus douce à la fin. Reportez-vous au chapitre 1 pour plus d’informations sur la prononciation, l’accentuation et l’intonation.

La salutation How are you doing? a le même sens que How are you?, de sorte que vous pouvez répondre aux deux questions de la même façon. Et notez bien que How are you doing? ne veut pas dire What are you doing? (ouot ââ iou dou-ign [UK], h’ouât ââ iou dou-ign [US]) (Que fais-tu/faites-vous ?). Très peu de gens rencontrent d’autres personnes dans la rue et leur disent : “Hello [UK]/Hi [US]. What are you doing?”, parce que la réponse est évidente : « Eh bien, je marche dans la rue ! »

Quel que soit l’état dans lequel vous vous sentez lorsqu’on demande How are you?, la réponse la plus polie est I’m fine, thanks. And you? (aïm faïn dzank’s and iou) (Ça va bien. Et vous ?). Presque tout le monde répond de cette façon, notamment dans les situations assez formelles et à l’égard d’étrangers ou de relations superficielles. Bien sûr, s’ils ont affaire à des amis ou même à des collègues de travail, les gens disent souvent ce qu’ils éprouvent réellement ! Par exemple :

terrific (te-ri-fic) (formidable)

fantastique (fan-tas-tic) (fantastique)

wonderful (ouen-de-foul) (merveilleux)

okay (eou-kéï [UK], ôô-kéï [US]) (bien)

so-so (seou-seou) (à peu près bien)

not so good (not seou goud [UK], nât sôô goud [US]) (pas très bien)

terrible (tèr-eb’l) (très mal)

Dire I’m great (aïm gréït) (Je me sens très bien) ou I’m wonderful (Je vais merveilleusement bien) quand on vous demande How are you? est une bonne réponse, ni hautaine ni arrogante. Vous dites simplement à quel point vous vous sentez bien, et non que vous êtes une personne exceptionnelle. Et ne vous demandez pas si d’autres se sentiron moins bien par comparaison en apprenant que vous allez si bien. La plupart des gens aiment entendre qu’une autre personne est en pleine forme. Cela leur remonte le moral.

Conversation

Lori arrive au travail et salue sa collègue, Becky.

Lori :                                     Good morning, Becky.

goud môô-nign -ki

Bonjour, Becky.

Becky :                                 Hi, Lori. How’s it going?

haï -ri h’aou-zit go-ign

Bonjour Lori. Comment ça va ?

Lori :                                     Pretty good. How are you?

pri-ti goud h’aou ââ iou

Assez bien. Et toi ?

Becky :                                 Well, I’m okay, but not great.

ouèl aïm eou-kéï baet not gréït [UK]

ouèl aïm ôô-kéï bet nât gréït      [US]

Eh bien, ça va, mais ça pourrait aller mieux.

Lori :                                     Oh? What’s the matter?

eou ouot’s de ma-te [UK]

h’ouât’s de ma-te [US] Oh ? Que se passe-t-il ?

Becky :                                 I’m a little sick.

aïm e li-tel sik

Je suis un peu malade.

Lori :                                    I’m sorry to hear that.

aïm so-ri tou h’ie dat [UK]

aïm -ri tou h’ie dat [US]

Je suis désolée pour toi.

Becky :                                Thanks. I’ll be okay.

dzanks aïl bi eou-kéï [UK]

dzanks aïl bi ôô-kéï [US]

Merci. Ça ira.

Quelques salutations familières ou argotiques

Beaucoup de gens utilisent des salutations slang (slagn) (une expression ou un mot d’argot). La liste ci-après donne quelques équivalents familiers ou argotiques de How are you?, accompagnés de réponses possibles. Le dernier exemple est une expression familière très contemporaine utilisée principalement par des jeunes gens.

– What’s up?

ouots aep [UK]

h’ouâts ep [US]

Quoi de neuf ?

Not much. What’s up with you?

not maetch ouots aep wid iou [UK]

nât metch h’ouâts ep wid iou [US]

Pas grand-chose. Quoi de neuf pour toi ?

– What’s happening?

ouots h’a-pe-nign [UK]

h’ouâts h’a-pe-nign [US]

Que se passe-t-il ?

Not much. You?

not maetch iou [UK]

nât metch iou [US]

Pas grand-chose. Et toi ?

Des salutations telles que What’s up? et What’s going on? ont le même sens que What are you doing?. Vous pouvez répondre à ces questions en indiquant ce que vous faites en ce moment, comme I’m studying (aïm stae-di-ign [UK], aïm ste-di-ign [US]) (J’étudie) ou I’m waiting for a friend (aïm ouéï-tign fôô re frènd) (J’attends un ami/une amie). Mais souvent, les gens répondent aux questions telles que What’s up? par Not much (not maetch [UK], nât metch [US]) (Pas grand-chose) ou Nothing much (nae-dzign maetch [UK], ne-dzign metch [US]) (Pas grand-chose). Ils peuvent ensuite continuer et indiquer ce qu’ils font réellement. Je reconnais que c’est un peu étrange, mais c’est souvent ce que font les gens.

Comment va ? (La réponse vous intéresse-t-elle vraiment ?)

Mes étudiants me disent souvent : « Les Américains paraissent aimables, mais il y a une chose qui m’étonne : pourquoi de nom-breuses personnes disent-elles Hi. How are you? et continuent leur chemin avant que je puisse répondre ? N’est-ce pas vraiment impoli ? » Eh bien ! pas nécessairement. En fait, les gens disent souvent Hi ou How are you? en marchant dans la rue. Leur intention n’est pas de s’arrêter et de parler, mais cepen-dant ils veulent vous dire Hi.

C’est bien, disent mes étudiants, mais alors, qu’en est-il de How are you? Pourquoi poser cette question si en réalité ils n’ont pas envie de le savoir ? » Eh bien, j’avoue ne pas avoir d’explication magique de ce phénomène cul-turel, mais How are you? a fini par devenir presque synonyme de Hi ou Hello et n’a pas toujours besoin d’être suivi d’une réponse quand il est dit en passant. Vous pouvez sim-plement répondre par Hi ou Fine. How are you? et continuer votre chemin.

Dire au revoir

Quand c’est l’heure de dire au revoir et de partir, il y a plusieurs façons de terminer poliment la conversation avant de s’en aller. Voici trois exemples :

I’ve got to go, now. (aïv got tou gueou naou [UK], aïv gât tou gôô naou [US]) (Il faut que je parte, maintenant.)

I’d better go. (aïd -te gueou [UK], aïd -te gôô [US]) (je ferais bien de partir.)

It was nice talking to you. (it ouoz naïs tôô-kign tou iou [UK], it ouâz

naïs tââ-kign tou iou [US]) (C’était sympa de parler avec vous/toi.)

Et vous dites ensuite :

Goodbye. (goud-baï) (Au revoir.) Bye. (baï) (Au revoir.)

So long. (seou loogn [UK], sôô lââgn [US]) (À un de ces jours.)

See you later. (si iou léï-te) (À la prochaine.)

Les présentations

Avant de dire It’s nice to meet you (its naïs tou mîît iou) (Heureux de faire ta/votre connaissance) – le titre du chapitre –, il faut avoir fait les présentations. Rencontrer des gens et apprendre quelques petites choses à leur sujet est non seulement amusant, mais c’est aussi une excellente façon de pratiquer et d’améliorer votre anglais. Cette section est donc entièrement consacrée aux présentations (formelles et informelles). Et s’il n’y a personne pour vous présenter, je vous indique comment vous présenter vous-même.

Se présenter

Peut-être êtes-vous invité à une party ou une barbecue. Naturellement, vous vous attendez à ce que votre hôte vous présente quand vous arrivez, mais au lieu de cela, il vous salue d’un geste depuis l’autre bout de la salle et vous dit de vous servir à boire. Vous vous trouvez alors avec un verre en main et vous vous demandez ce que vous allez faire ensuite.

Voici ce que je vous conseille : allez vous présenter aux autres. (À vrai dire, c’est le rôle de l’hôte, mais s’il est occupé, faites-le vous-même.) C’est parfaitement acceptable de se présenter soi-même. Et voici deux manières simples de le faire :

Hi. I’m ____. (h’aï aïm) (Bonjour. Je suis ____.)

Hello. My name is ____. (h’è-leou maï néïm iz [UK], h’è-lôô maï néïm iz [US]) (Bonjour. Je m’appelle ____.)

Ou si la situation exige un comportement plus formel, vous pouvez dire :

I’d like to introduce myself. I’m ____. (aïd laïk tou in-tre-dious maï-sèlf aïm) (J’aimerais me présenter. Je m’appelle ____.)

I don’t think we’ve met. I’m ____. (aï deoun’t dzink ouiv mèt aïm [UK], aï dôôn’t dzink ouiv mèt aïm [US]) (Je ne pense pas que nous nous connaissions. Je m’appelle ____.)

L’autre personne réagit généralement en indiquant son nom. Mais si elle ne le fait pas, vous pouvez poursuivre par : And what’s your name? (and ouot’s ioue néïm [UK], and ouât’s ioue néïm [US]) (Et comment vous appelez-vous ?)

Quand quelqu’un dit It’s nice to meet you (its naïs tou mîît iou) (Je suis heureux de faire votre connaissance), répétez simplement sa réponse et ajoutez le mot too (touou) (pareillement). Il est encore plus simple de répondre de manière informelle en disant : Same here. (séïm h’ie) (pareillement.)

En tout cas, ne dites pas Me too (mi touou) (moi aussi) quand quelqu’un vous dit It’s nice to meet you, parce que cela veut dire « Je suis heureux de faire ma connaissance, moi aussi ». C’est drôle, mais ce n’est pas exactement ce que vous voulez dire !

Présentation d’autres personnes

Vous devez parfois présenter vos amis ou vos proches à d’autres personnes. Les présentations qui suivent sont informelles, mais elles sont néanmoins courtoises :

This is ____. (dis iz) (Voici ____.)

Meet my friend ____. (mîît maï frènd) (Je vous/te présente mon ami/amie ____.)

Et quand les circonstances exigent une présentation formelle, utilisez l’une des deux méthodes suivantes :

Please let me introduce ____. (pliz lèt mi in-tre-dious) (S’il vous plaît permettez-moi de vous présenter ____.)

I’d like you to meet ____. (aïd laïk iou tou miit) (J’aimerais que vous fassiez la connaissance de ____.)

Parfois les personnes que vous présentez se connaissent déjà. Dans le doute, vous pouvez dire :

Have you met ____? (h’av iou mèt) (Connaissez-vous/connais-tu ____ ?

Do you know ____? (dou iou neou [UK], dou iou nôô [US]) (Connaissez-vous/connais-tu ____?)

Maîtrise de la poignée de main

Let me shake your hand! (lèt mi chéïk ioue h’an’d) (Permettez-moi de vous serrer la main !) disent les gens qui veulent féliciter quelqu’un. Let’s shake on it! veut dire que vous venez de conclure un accord ou de faire une affaire. Et bien sûr, chaque jour, des gens se serrent la main quand ils se rencontrent et parfois, quand ils se disent au revoir.

Toute personne peut tendre la main en premier pour un handshake (h’an’d chéïk) (poignée de main) – un homme ou une femme, un supérieur ou un employé. Et une poignée de main conve-nable suppose un contact légèrement ferme et environ cinq à sept secousses. Bien sûr, on échange aussi des poignées de main dans les pays francophones, mais les poignées de main typiques des Britanniques et des Américains

diffèrent entre elles et avec celles des Français. Voici en tout cas des poignées de main que vous devez éviter de donner à des Américains :

Utiliser seulement le bout des doigts d’une main molle peut impliquer que : je m’en-nuie ; ça ne m’intéresse pas ; je suis très timide ; je suis presque mort.

Serrer trop fort peut sembler vouloir dire : je commande, je fais de la musculation ; voyez comme je suis fort.

Secouer trop longtemps et trop vigoureuse-ment semble vouloir dire : je suis vraiment très, très content de vous rencontrer ; je suis nerveux ; je suis un robot – s’il vous plaît tournez le bouton pour que j’arrête.

Conversation

Vous séjournez dans une famille aux États-Unis. Considéré comme un membre de la famille, vous appelez vos hôtes comme s’ils étaient vos parents ou frères et sœur. Sortant avec votre « mère » américaine, vous rencontrez une de vos amies. (Piste 6)

Vous :                                   Oh! Hi, Claudia!

ôô h’aï clôô-dia

Tiens ! Bonjour Claudia !

Claudia :                              Hi!

h’aï

Bonjour !

Vous :            Have you met my mom?

h’av iou mèt maï mom

Connais-tu ma maman ?

Claudia :       No, I haven’t. Hi.

nôô aï h’a-ven’t h’aï

Non, je ne l’avais pas encore rencontrée. Bonjour.

Vous :            This is my mother, Karen. Mom, this is my friend, Claudia.

dis iz maï me-der -ren mâm dis iz maï frènd clôô-dia

C’est ma mère, elle s’appelle Karen. Maman, c’est mon amie Claudia.

Claudia :       Hello. It’s nice to meet you.

h’è-lôô its naïs tou mîît iou

Bonjour. Très heureuse de vous connaître.

Karen :          Hi, Claudia. Nice to meet you, too.

h’aï clôô-dia naïs tou mîît iou touou

Bonjour Claudia. Je suis heureuse de te connaître moi aussi.

Mots clés

introducein-tre-diousprésenter
let me introducelet mi in-tre-diouspermettez-moi de vous présenter
to meettou mîîtfaire la connaissance de
introductionin-tre-daek-ch’nprésentation

Quand la proximité est-elle excessive ? Eh bien, cela dépend d’où vous venez. Ce que l’on considère comme personal space (pee-se-nel spéïs) (espace personnel) et comme n’en faisant pas partie est d’ordre culturel. Les scientifiques qui étudient ce genre de question ont trouvé qu’aux États-Unis les gens tendent à conserver une distance de 12 à 18 pieds (de 31 à 46 cm) quand ils rencontrent quelqu’un ou discutent de manière informelle (c’est une bonne distance pour donner confortablement une poignée de main). Et observez ce qui se passe si vous vous rapprochez d’un Américain en parlant avec lui. Cette personne se recule-t-elle pour conserver la distance voulue ? Et si vous êtes trop loin (peut-être la bonne distance pour votre culture), l’autre personne se rapproche-t-elle pour combler le vide ? Ne soyez pas surpris si cela se produit, cette personne obéit seulement aux règles inconscientes de l’espace personnel.

Mots clés

personal spacepee-se-nel spéïsespace personnel
spacespéïsespace
closecleousprès
far awayfââr e-ouéïloin

Comment vous appelez-vous ?

Les noms américains reflètent la variété des origines de la société des États-Unis. Après tout, dans ce pays, les ancêtres des résidents et une bonne partie des résidents eux-mêmes viennent d’ailleurs – Europe, Asie et Afrique

– de sorte que leurs noms – comme McMillan, Goldberg, Yamaguchi, Cisneros, Kwan, Mfume, Johnson, etc., traduisent l’arrière-plan multiculturel des États-Unis. Les noms sont importants et la présente section est entièrement consacrée à cette question : comment demander le nom de quelqu’un et communiquer le vôtre, comment utiliser les noms et les titres pour respecter les formes adaptées à une situation donnée, et quelques indications sur la façon dont les Américains obtiennent leurs noms.

Les noms des noms

Il semble qu’il y ait bien des façons de désigner les noms aux États-Unis. Par exemple, quand vous remplissez un formulaire, on vous demande votre given name (gui-ven néïm) (prénom), votre surname (see-néïm) (nom de famille), votre nickname (nik-néïm) (surnom), votre married name (ma-rid néïm) (nom d’épouse), votre maiden name (méï-den néïm) (nom de jeune fille) ou votre user name (iou-ze néïm) (nom d’utilisateur) !

Ne soyez pas affolé par cette pléthore de types de noms. Les indications suivantes vous aideront à vous y retrouver.

Le first name, aussi appelé given name, est en général indiqué en premier (évidemment !). Les prénoms sont habituellement donnés par les parents ou d’autres membres de la famille. Certains prénoms ont une forme longue comme Katherine et une forme courte comme Kathy ou Kate. Beaucoup de prénoms américains proviennent de la Bible, de sorte que vous entendrez parfois utiliser le terme Christian name (kris-tchen néïm) (prénom). (Les Britanniques utilisent systématiquement ce terme la place de first name.)

Tout le monde n’a pas un middle name (mi-del néïm) (deuxième prénom) mais il est très courant d’en avoir un. Ce sont les parents ou quelqu’un d’autre qui choisissent ce nom. C’est parfois le prénom d’un ancêtre ou un nom de famille. Beaucoup de gens n’utilisent leur middle name ou son initiale que dans les relations officielles.

Le last name (lââst néïm [UK], laast néïm [US]) (nom de famille) est le même nom que le surname (terme utilisé systématiquement par les Britanniques). Quand vous vous présentez, indiquez toujours votre nom de famille en dernier – jamais en premier. (Pour plus d’informations sur les noms de famille, consultez l’encadré « La révolution des noms de famille », plus loin dans ce chapitre.)

Le gentil petit nom que votre famille vous donnait quand vous étiez enfant est le nickname – le mien était « Miss G. ». Ou peut-être quelqu’un à l’école ou au bureau vous a-t-il donné un nom intelligent comme « Le cerveau ». Les surnoms sont parfois formés en ajoutant -y ou -ie au prénom, comme dans Joanie ou Joshy. (Quelques formes diminutives de prénoms se terminent naturellement par -y ou -ie comme Susie ou Tommy. Ce ne sont pas alors vraiment des surnoms.) Pour susciter une conversation amusante, posez la question : “Do you have a nickname?”

Utilisez quelques-unes des expressions suivantes pour vous identifier ou pour parler des noms.

My first name is ____. (maï feest néïm iz) (Mon prénom est ____.)

My middle name is ____. (maï mi-del néïm iz) (Mon second prénom est

____.)

My last name is ____. (maï lââst néïm iz [UK], maï laast néïm iz [US]) (Mon nom de famille est ____.)

My maiden name is ____. (maï méï-den néïm iz) (Mon nom de jeune fille est ____.)

My son’s name is ____. (maï saenz néïm iz [UK], maï senz néïm iz [US]) (Le nom de mon fils est ____.)

I call my son ____. (aï côl maï saen [UK], aï câl maï sen [US]) (J’appelle mon fils ___.)

It’s short for ____. (its choot fôe ____.) (C’est l’abréviation de ____.)

I’m named after ____. (aïm néïm’d ââf-te [UK], aïm néïm’d aaf-te [US]) (Mon nom provient de ____.)

L’usage du prénom

Dans la société américaine informelle décontractée et dans des situations informelles, beaucoup de gens n’utilisent que les prénoms et se présentent en mentionnant seulement leur prénom. Par exemple, dans le travail ou la salle de classe, un patron ou un professeur dira : You can call me by my first name.

(iou can kôl mi baï maï feest néïm) (Vous pouvez m’appeler par mon prénom.)

Quant aux Britanniques, ils utilisent plus facilement les prénoms que les Français, mais moins facilement que les Américains, champions du contact direct et informel.

Aux États-Unis, l’utilisation du seul prénom n’est pas considérée comme un manque de respect. Mais si vous vous sentez plus à l’aise en utilisant le nom de famille… faites-le. De nombreuses personnes ne connaissent même pas le nom de famille de gens de connaissance, et peuvent même sortir une première fois avec une personne sans connaître son nom de famille. Cela vous montre à quel point les Américains sont relaxes en ce qui concerne les noms.

Titres et termes de respect

Quand l’usage du prénom est trop informel et quand la situation exige un peu plus de tenue, vous aurez besoin de connaître quelques termes d’expression du respect. L’usage de Ms, Mr et Mrs à l’égard des personnes plus âgées que vous est considéré comme poli, ainsi que dans un contexte professionnel ou d’affaires. Utilisez toujours le terme Dr ou Prof. à moins que la personne vous prie de l’appeler par son prénom. Le tableau 3.1 vous donne une idée de quelques formules de politesse courantes.

Différence entre nommer et appeler quelqu’un

Tout d’abord on name (néïm) quelqu’un, et ensuite on call (côl [UK], câl [US]) cette personne par ce nom (ou par son nickname).

Tout simplement, to name veut dire donner un nom à quelqu’un ; to call veut dire utiliser (ou dire) son nom pour attirer son attention. To name et to call sont deux verbes réguliers (voir le chapitre 2 pour plus d’informations sur les verbes réguliers). Pour d’autres usages du verbe call, voir le chapitre 7.

To name est souvent utilisé au temps passé. Par exemple, My father named me (maï fââ-de néï-m’d mi [UK], maï faa-de néï-m’d mi [US]) (Mon père me donna mon nom). Il est aussi utilisé en même temps qu’un autre verbe, et il est alors à l’infinitif, comme dans She wants to name the baby Sam (chii ouânts tou néïm de béï-bi sam) (Elle veut appeler le bébé Sam). (Vous trouverez d’autres indications sur les formes verbales et les temps au chapitre 2.) Voici quelques autres exemples utilisant le verbe to name :

They named the baby Natalia. (dèï néï-m’d de béï-bi na-ta-lia) (Ils appelèrent le bébé Natalia.)

After we name the baby, we’ll celebrate. (ââf-te oui néïm de béï-bi ouil -le-bréït [UK],aaf-te oui néïm de béï-bi ouil -le-bréït [US]) (Après avoir donné un nom au bébé, nous ferons la fête.)

To call est surtout utilisé au présent comme dans They call the baby Natalia (dèï côl de béï-bi na-ta-lia [UK], dèï câl de béï-bi na-ta-lia [US]) (Ils appellent le bébé Natalia). Voici quelques autres phrases utilisant to call :

We call our son by his nickname. (oui côl oue saen baï h’iz nik-néïm [UK], oui câl oue sen baï h’iz nik-néïm [US]) (Nous appelons notre fils par son surnom.)

His name is Hans, but we call him Hansy. (h’iz néïm iz h’an’s baet oui côl h’im h’an-si [UK], h’iz néïm iz h’an’s bet oui câl h’im h’an-si [US]) (Son nom est Hans, mais nous l’appelons Hansy.)

La révolution des noms de famille

Dans le passé, les femmes abandonnaient presque toujours leur family name (ou maiden name) pour prendre le nom de leur mari. Beaucoup de femmes le font encore mais, aujourd’hui, les femmes conservent souvent leur propre nom de famille ou le combinent avec le nom de leur mari. Et parfois, un homme ajoute le nom de sa femme à son propre nom au moment de son mariage. Enfin quelque chose d’autre !

Conversation

 

 

Aaron inscrit son fils à l’école. Ils sont dans le bureau de l’école et parlent avec la réceptionniste qui leur pose quelques questions obligatoires. (Piste 7)

 

Réceptionniste :                  Last name please?

lââst néïm pliiz [UK]

laast néïm pliiz [US]

Nom de famille s’il vous plaît ?

Aaron :                                 Bremer.

bréé-me

Bremer.

Réceptionniste :                  First name?

feest néïm?

Prénom ?

Aaron :                                 Aaron.

èe-ren

Aaron.

Réceptionniste :                  And your son’s name?

and ioue saenz néïm [UK]

and ioue senz néïm [US]

Et le prénom de votre fils ?

Aaron :                                 A.J.

éï-djéï

Réceptionniste :       A.J.?

éï-djéï

A.J. ?

Aaron :     Sorry, that’s short for Aaron Junior. His name is also Aaron Bremer.

so-ri dats choot fe èè-ren djiou-nie h’iz néïm iz ôl-seou èe-ren bré-me [UK]

sâ-ri dats choot fe èè-ren djou-nie h’iz néïm iz âl-sôô èe-ren bré-me [US]

Désolé, c’est le diminutif d’Aaron Junior. Il s’appelle également Aaron Bremer.

Réceptionniste :       I see. Then, he was named after you?

aï sii dèn h’i ouoz néï-m’d ââf-te iou [UK]

aï sii dèn h’i ouâz néï-m’d aaf-te iou [US]

Oh, je vois, il a donc reçu le même nom que vous.

Aaron :                     Yes, but we call him A.J.

iès baet oui côl h’im éï-djéï [UK]

iès bet oui câl h’im éï-djéï [US]

Oui, mais nous l’appelons A.J.

Réceptionniste :       So you’re Aaron and he’s A.J.?

seou ioue èe-ren and h’iz éï-djéï [UK]

sôô ioue èe-ren and h’iz éï-djéï [US]

Alors vous vous appelez Aaron et il s’appelle A.J. ?

Aaron :                     Yes, but everyone just calls me Daddy!

iès baet é-vri-ouan djaest côlz mi da-di [UK]

iès bet é-vri-ouan djest câlz mi da-di [US]

Oui, mais tout le monde m’appelle tout simplement « Papa ».

Mots clés

surnamesee-néïmnom de famille
nicknamenic-néïmsurnom
maiden nameméï-den néïmnom de jeune fille
married namema-rid néïmnom d’épouse
to nametou néïmdonner un nom à quelqu’un
to calltou côôl [UK], to cââl [US]appeler quelqu’un par son nom
my name ismaï néïm izmon nom est/je m’appelle
what’s your name?ouots ioue néïm [UK],

h’ouâts ioue néïm [US]

comment t’appelles-tu/vous

appelez

Comment décrire les gens – petits, grands, gros ou minces

Si vous avez besoin de dire à quelqu’un la façon de vous repérer à l’aéroport ou si vous voulez décrire les atouts physiques de votre bien-aimé(e), il vous sera utile de connaître quelques mots descriptifs pour informer votre interlocuteur. Voici quelques mots pour décrire les gens de toute taille, forme, couleur de peau ou de cheveux – et vous-même :

small (smôôl [UK], smââl [US]) (petit(e)) thin (dzin’) (mince)

skinny (ski-ni) (maigrichon/maigrichonne) average (a-vridj) (dans la moyenne)

medium build (mii-diem’bild) (proportions moyennes) big (big) (grand)

large (lââdj) (grand)

heavy (h’è-vi) (lourd(e))

Affubler une personne très grosse des adjectifs fat (fat) (gras) ou chubby (tchae-bi [UK], tche-bi [US]) (potelé) est un manque de tact voire une impolitesse. Les mots convenables sont large ou heavy. Notez aussi que thin et slender (élancé) sont parfaitement acceptables, mais que skinny est peu flatteur.

Les yeux et les cheveux

Certains disent des Britanniques – et même des Américains ! – qu’ils se ressemblent tous. Peut-être lisez-vous vous aussi sur un visage une expression caractéristique d’un de ces deux pays. Mais il y a de nombreux traits qui distinguent les individus entre eux, comme la couleur des cheveux ou des yeux, la taille (et la manière de suivre les dernières tendances de la mode !). Vous pouvez utiliser ces attributs pour décrire les gens.

Les mots ci-après vous aideront à décrire la couleur des cheveux d’une personne :

black (blac) (noirs)

brown (braoun’) (bruns ou châtains) red (rèd) (roux)

blond (blon’d) (blonds)

strawberry blond (strôô-bè-ri blon’d [UK], strââ-bè-ri blon’d [US]) (blond fraise)

grey [UK], gray [US] (grèï) (gris ou grisonnants) white (ouaït [UK], h’ouaït [US]) (blancs)

Vous pouvez utiliser les mots suivants pour décrire le type de cheveux d’une personne :

straight (stréït) (raides) wavy (ouèï-vi) (ondulés) curly (kee-li) (bouclés) kinky (kin-ki) (crépus)

bald/balding (bôôld bôol-dign [UK], bââld bââl-dign [US]) (chauve)

C’est vrai, le dernier type ne décrit pas vraiment un type de cheveux, mais plutôt leur absence.

Pour décrire la couleur des yeux d’une personne, utilisez les mots suivants :

brown (braoun’) (marron) hazel (h’éï-zel) (noisette) green (griin’) (verts)

blue (blouou) (bleus)

Les mots suivants décrivent des traits particuliers :

beard (bi-ed) (barbe)

freckles (frè-kelz) (taches de rousseur) tattoo (te-touou) (tatouage)

mustachio [UK], mustache [US] (mes-tââ-chieou [UK], mes-tââch [US]) (moustache)

piercing (pie-sign) (percing)

Atteindre de nouvelles hauteurs

Vous connaissez sans doute votre height (h’aït) (taille) en mètre, car vous utilisez le système métrique. Mais les Britanniques et les Américains utilisent peu le système métrique, et vous pouvez être obligé de donner votre height en inches (in-chiz) (pouces) et en feet (fiit) (pieds).

(1 foot  = 12 inches = 0,3048 m ; 1 inch = 2,54 cm)

Voici quelques façons d’indiquer sa taille :

I’m five feet, ten inches. (aïm faïv fiit tèn in-chiz) (Je mesure cinq pieds dix pouces.)

I’m five feet, ten. (aïm faïv fiit tèn) (Je mesure cinq pieds, dix.) I’m five, ten. (aïm faïv tèn) (Je mesure cinq, dix.)

Pour vous mesurer en pieds et en pouces, vous pouvez faire des conversions mathématiques ou utiliser un yardstick (iââd-stic) (règle à mesurer) ou un tape measure [UK], measuring tape [US] (téïp -jee [UK], -jee-rign téïp [US]) (ruban à mesurer).

Et à quoi bon connaître vos mensurations en unités anglo-américaines (si ce n’est par pure curiosité) ? Précisément parce que si vous devez remplir un formulaire (par exemple en vue d’obtenir un permis de conduire aux États-Unis), vous pouvez avoir à indiquer votre taille. Le formulaire peut aussi vous demander votre poids, bien entendu en pounds (paoundz) (livres).

Pour le cas où vous auriez à faire rapidement des conversions de mesures, voici quelques facteurs de conversion approximatifs :

1 pouce = environ 25 mm 1 pied = environ 30 cm 1 yard = environ 0,9 m 1 livre = environ 0,45 kg

Mots clés

sizesaïztaille
shapechéïpforme
heighth’aïttaille
weightouéït [UK], h’ouéït [US]poids
feetfiitpieds
inchesin-chizpouces

Jeunes et vieux

Bien que ce ne soit pas toujours poli de demander l’âge des gens (consultez le chapitre 4 pour plus de détails sur le sujet), il arrive de parler d’âge dans certaines situations. Et avec vos peers (pi-ez) (pairs), ceux qui en sont à la même étape de la vie, c’est généralement acceptable. Bien sûr, c’est toujours convenable de demander à des enfants quel âge ils ont – et ils sont ravis de vous le dire ! Si vous voulez demander son âge à quelqu’un, vous pouvez dire :

 

How old are you? (h’aou eould ââe iou [UK], h’aou ôôld ââe iou [US]) (Quel âge avez-vous ?)

 

May I ask your age? (mèï aï ââsk ioue éïdj [UK], mèï aï aask ioue éïdj [US]) (Puis-je vous demander votre âge ?)

Et voici quelques façons d’indiquer l’âge d’une autre personne ou le vôtre :

I’m 30 years old. (aïm dee-ti ieez eould [UK], aïm dee-ti ieez ôôld [US]) (J’ai 30 ans.)

She’s a five-year old. (chiz e faïv ieer eould [UK], chiz e faïv ieer ôôld [US]) (Elle a 5 ans.)

He’s in his 50s. (h’iiz in’ h’iiz fif-tiz) (Il a la cinquantaine.)

En anglais, c’est le verbe to be (tou bi) (être) qui est utilisé pour exprimer l’âge – non le verbe to have (tou h’av) (avoir). Les Britanniques et les Américains ne disent pas qu’ils have years (h’av ieez) (ont des années) ; ils disent I am ___ years old (aï am ieez eould [UK], aï am ieez ôôld [US]) (Je suis âgé de ___ ans). Vous trouverez d’autres utilisations du verbe to be au chapitre 2.

Si vous ne savez pas ou s’il n’est pas nécessaire d’indiquer un âge avec précision, vous pouvez désigner une tranche d’âge au moyen d’une expression générale. Voici quelques termes usuels et leur signification :

Infant (in-fent) (Nouveau-né)

Baby (béï-bi) (Bébé de 1 à 2 ans)

Toddler (to-dle [UK], tâ-dle [US]) (Bébé commençant à marcher) Child (tchaïld) (Enfant de 2 à 12 ans)

Adolescent (a-de--s’nt) (De 12 à 14 ans) Teenager (tiin’-éï-djee) (De 13 à 19 ans)

Young adult (iaegn e-daelt [UK], iegn e-delt [US]) (Une personne de plus de 20 ans)

Adult (a-daelt [UK], a-delt [US]) (Une personne physiquement mûre ou ayant atteint la majorité légale)

Middle age (mi-del éïdj) (Typiquement, une personne entre 40 et 50 ans) Senior (si-nioe) (Senior, une personne de plus de 65 ans)

Elderly person (èl-de-lé pee-sen) (Une personne très âgée)

Les gens des pays développés ayant des vies plus longues, plus saines et plus actives, les notions de middle age et de old age se sont modifiées. Beaucoup de personnes sont aussi actives – ou presque – à la cinquantaine, la soixantaine ou même comme septuagénaires que lorsqu’elles étaient plus jeunes. Bien qu’on entende parfois le mot old appliqué à une très vieille personne, il est en général plus courtois d’utiliser le mot elderly.

Vous trouverez au chapitre 2 d’excellents adjectifs pour décrire les personnalités, tels que drôle, aimable, intelligent, artiste, etc.

Conversation

Rebecca et son amie Deb vont à l’aéroport pour accueillir l’amie de Rebecca, Sue, et Anna, la petite fille de Sue. Deb ne connaît ni Sue ni Anna, et Rebecca les décrit.

Rebecca :              They should arrive soon.

dèï choud e-raïv sououn

Elles devraient arriver bientôt.

Deb :                      What do they look like?

ouot dou dèï louk laïk [UK]

ouât dou dèï louk laïk [US]

Comment sont-elles ?

Rebecca :              Sue is medium height with short blond hair.

sou iz mii-diem h’aït ouid choet blond h’èe

Sue est de taille moyenne avec des cheveux blonds courts.

Deb :                      How about Anna?

h’aou e-baout an-na

Et comment est Anna ?

Rebecca :              She’s a very cute 6-year old and has long brown hair.

chiz e -ri kiouout six ier eould and h’az lôôgn braoun h’èe [UK]

chiz e -ri kiouout six ier ôôld and h’az lââgn braoun h’èe

[US]

C’est une enfant adorable de 6 ans et elle a de longs cheveux bruns.

Deb :                      Do they have tattoos?

dou dèï h’av te-tououz

Ont-elles des tatouages ?

Rebecca :              Of course not!

ev côôs not [UK]

ev côôs nât [US]

Bien sûr que non !

Deb :                      Just joking.

djaest djeou-kign [UK]

djest djôô-kign [US]

Je plaisantais.

Rebecca :              But Anna has pierced ears.

baet an-na h’az pi-esd i-eez

Mais Anna a les oreilles percées.

Deb :                      That’s pretty common.

dats prè-ti co-men’ [UK]

dats prè-ti -men’ [US]

C’est assez courant.

Rebecca :              Hey! Here they come!

h’éï h’ie dèï caem’ [UK]

h’éï h’ie dèï kem’ [US]

Tiens ! Les voici !

Deb :                      And look, Sue got a tattoo!

and louk sou got e te-touou [UK]

and louk sou gât e te-touou [US]

Et regarde, Sue a un tatouage !

Telecharger PDF