Question/Réponse SCSI : On m’a dit que la connexion de périphériques non Ultra SCSI à ma carte provoquerait un basculement de la vitesse de tous mes périphériques vers la vitesse du périphérique le plus lent. Dès lors, si je relie le lecteur de CD-ROM à la même carte que celle utilisée par mon disque dur Ultra Wide, est-ce que les performances vont diminuer ?

R : Non. C’est une idée fausse, bien que fréquente. Dans la mesure où l’interface SCSI est structurée sur le bus, l’adaptateur hôte ne peut communiquer qu’avec un seul périphérique à la fois. Par conséquent, il dialoguera avec le périphérique en fonction de l’ID qui lui a été attribué (qui en détermine la priorité), et des paramètres du BIOS régissant la vitesse de transfert. Le paramètre de vitesse de transfert équivaut à la vitesse maximale utilisée par l’adaptateur pour les E/S sur ce périphérique. Lors d’opérations E/S avec l’un des périphériques SCSI relié au bus, l’adaptateur transférera les données à une vitesse « pouvant atteindre » celle précisée par le paramètre du BIOS. La majeure partie des systèmes d’exploitation n’étant pas multitâche, une seule application est prise en charge à la fois. Si l’application appelle une opération de copie, par exemple, depuis un lecteur de CD-ROM vers un disque dur, le système accédera au CD-ROM à la vitesse de ce dernier, téléchargera les données dans sa mémoire, puis accédera au disque dur et transférera les données sur celui-ci à la vitesse supportée. Chaque périphérique opérera à sa vitesse maximale jusqu’à ce que toute l’opération E/S soit terminée.