Art & Photography Books

Gimp 2.4 Débuter en retouche photo et graphisme libre

By  | 

Depuis longtemps, Photoshop est la référence en matière de création graphique en deux dimensions.
Aujourd’hui encore, il a la faveur des professionnels, ainsi que du grand public, qui l’associe immanquablement à la retouche photographique.
Cependant, le tarif de sa licence le place théoriquement hors de portée de la bourse d’un particulier.
Théoriquement, parce qu’il est si facile de se le procurer gratuitement et illégalement…
Le premier chapitre fait les présentations avec Gimp et plus généralement les logiciels libres. Suit    l’installation sur les trois plates-formes les plus courantes que sont Linux, Windows et Mac OS X et le détail du premier démarrage.
Le deuxième chapitre présente l’interface : le menu principal, le menu de l’image, les boîtes de dialogue que vous pouvez arranger à votre convenance en les groupant.
Les formats de fichiers usuels, et plus particulièrement le XCF propre à Gimp, sont également abordés.
Le troisième chapitre pose les bases de l’utilisation de Gimp : ouvrir, enregistrer un fichier, redimensionner une image ainsi que les outils de zoom et de déplacement. Si vous n’avez jamais utilisé de logiciel de création graphique, ce chapitre est un passage obligatoire.
Si vous êtes habitué à Photoshop, il vous permettra de vous familiariser plus rapidement avec votre nouvel outil.
Le quatrième chapitre aborde les calques, fonctionnalité désormais omniprésente dans le monde de  l’imagerie. Se passer des calques ne pourra que vous faire perdre du temps et de l’énergie.
Le cinquième chapitre vous apprendra à maîtriser les outils de sélection de base : sélection de forme géométrique ou libre, par zone. La sélection peut ensuite subir divers traitements : augmentation, réduction, atténuation, retouche ponctuelle, etc.
Le sixième chapitre débute par une explication sur les modèles colorimétriques utilisés dans Gimp. Nous apprendrons ensuite comment manipuler les couleurs : modifier la balance, le contraste, ajuster les niveaux, utiliser des filtres, etc.
Le septième chapitre présente les outils de peinture. Si le pinceau ou les outils similaires nécessitent des  talents d’artiste pour servir à créer une œuvre à partir de rien, d’autres usages les rendent accessibles à tous, pour de petites retouches, par exemple. N’oublions pas l’outil de clonage, qui permet de dupliquer certaines parties d’une image pour les peindre ailleurs.
Le huitième chapitre revient sur les calques et présente des usages avancés comme les masques qui permettent de cacher une partie d’un calque. Sont abordés également les outils de transformation pour déformer calques et sélections. Enfin, nous expliquons ici comment insérer du texte dans vos compositions au moyen de calques spéciaux permettant la modification ultérieure de votre prose.
Le neuvième chapitre propose dix cas pratiques mettant en œuvre et combinant certaines techniques apprises dans les précédents chapitres.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *