Computer Science Books

Programmation OpenOffice.org 2 Macros et API

By  | 

Contenu de l’ouvrage [ Programmation OpenOffice.org 2 Macros et API ]
Vous trouverez une description complète et précise du Basic OpenOffice.org, rédigée pour être  compréhensible pour un débutant en programmation, tout en apportant des informations indispensables au programmeur expérimenté.
Vous apprendrez comment utiliser facilement l’interface de programmation d’application (API) pour lire, écrire, modifier les documents OpenOffice.org, accéder aux bases de données, et dialoguer avec l’utilisateur. L’API d’OpenOffice.org est extrêmement riche et parfois complexe. Il nous a fallu privilégier les sujets les plus courants et les vérifier chacun par des macros. Si vous ne trouvez pas réponse à une question dans cet ouvrage, c’est peut-être qu’il s’agit d’un cas rare et particulièrement difficile à réaliser.
L’API est une interface indépendante du langage de programmation. À cet égard, les descriptions des fonctionnalités sont valides pour d’autres environnements.
Un développeur d’applications pourra facilement transposer à un autre langage les exemples Basic donnés dans cet ouvrage.
Nous indiquons à l’annexe A les particularités de Basic dans l’utilisation de l’API.
Notre souci a été d’être clair et progressif, sans trop entrer dans des considérations théoriques.
Nous avons pour cela créé des centaines d’exemples complets de macros Basic, avec des documents spécialement configurés pour chaque essai. Tous les exemples ont été testés (initialement sur la version
1.1 d’OpenOffice.org et sur une pré-version 2.0 pour ceux qui lui sont spécifiques). Ils sont mis à votre disposition en téléchargement libre sur le site www.editions-eyrolles.com – cela vous épargnera l’effort de frappe et les erreurs de saisie.
Ces exemples peuvent servir de modèles pour créer rapidement de nouvelles macros, en quelques copier/coller.
Prenez votre temps en lisant les explications et les exemples : chaque phrase est importante. Nulle prétention littéraire pour ce texte technique. N’hésitez pas à relire des passages que vous pensez  connaître.
La source de documentation étant presque exclusivement en anglais, nous avons choisi d’aider le lecteur peu familier de cette langue en traduisant les termes importants et en utilisant des noms de variables en français. À l’usage, le fait d’employer des noms français facilite beaucoup l’assimilation, même si on lit couramment l’anglo-américain.
Ce livre n’est pas une simple traduction de documents anglais, ni une collection d’astuces récoltées sur les forums Internet. Il est une synthèse de connaissances et présente de façon directement utile beaucoup d’informations peu connues, mal documentées ou non documentées.
Nous signalons notamment des anomalies de fonctionnement, des limitations, ou des erreurs de  documentation afin de vous éviter les difficultés que nous avons rencontrées.

Nous mettons aussi à votre disposition en téléchargement un grand nombre de macros réutilisables qui résolvent les problèmes courants. Leur liste est donnée à l’annexe B.
La première partie vous montre pourquoi le langage OpenOffice.org Basic (OOoBasic pour les intimes) est utile, et ce qu’on peut en attendre, c’est-à-dire plus que ne le supposent certains programmeurs chevronnés, habitués aux « vrais langages ».
Nous vous expliquons comment utiliser l’enregistreur de macros, apparu avec la version 1.1, et pourquoi son utilité est finalement assez limitée. Vous faites connaissance avec l’environnement de développement intégré, et vous l’utilisez pour écrire et exécuter votre première macro. Vous apprenez les diverses manières d’exécuter une macro.
Dans la deuxième partie, nous décrivons OOoBasic. Il existe plusieurs langages appelés Basic. Ils se ressemblent, mais chacun a ses particularités. Même si vous connaissez déjà un Basic, par exemple Visual Basic ™ qui lui est proche, parcourez les chapitres de cette partie. En cas de problème d’exécution, relisez-la, elle contient bien des détails importants et pas toujours indiqués dans la documentation officielle. Nous vous donnons aussi quelques règles de bonne programmation, non pas pour vous enlever le plaisir de programmer, mais au contraire pour vous éviter échecs et découragements. À partir de la troisième partie, vous apprenez à écrire ou modifier des documents OpenOffice.org : Writer, Calc, Draw, etc. Ceci nécessite d’utiliser l’API, mais nous évitons toute théorie en nous concentrant sur les solutions à des besoins réels. OpenOffice.org réutilise des concepts généraux dans chaque type de documents, mais avec des variations propres à chacun. Nous avons regroupé les principes communs dans le chapitre Accéder aux documents et les aspects spécifiques dans les chapitres suivants. Vous noterez cependant  parfois des redondances apparentes, qui sont justifiées par des différences parfois subtiles.
Les chapitres les plus importants sont évidemment ceux consacrés aux documents Writer, Calc et Draw.
Ils sont assez indépendants, quoique nous vous renvoyions parfois à un autre chapitre (souvent celui  consacré au module de traitement de texte Writer) où tel concept a été détaillé. Dans chacun de ces trois chapitres, il n’est nul besoin d’effectuer une lecture complète : après avoir acquis les notions de base,  utilisez ensuite le livre comme une référence, et n’approfondissez que les sujets qui vous sont utiles. Le chapitre concernant les objets insérés dans un document décrit des fonctions présentes dans différents types de documents. Ici l’approche consiste à montrer la méthode pour un premier type de document, puis l’équivalent sur les autres documents. La quatrième partie va au-delà des manipulations de documents pour vous permettre de construire des applications élaborées. Vous y apprenez à afficher des dialogues tout à fait semblables à ceux des applications classiques, à lire et écrire sur des bases de données, et à améliorer vos formulaires avec des macros. Nous vous signalons enfin quelques méthodes sophistiquées, sans prétendre bien sûr à l’exhaustivité.

Enfin nous expliquons en annexe ce qu’est l’API et comment en obtenir des informations pour aller  encore plus loin. Nous exposons une liste de macros utilitaires souvent citées au cours de l’ouvrage puis nous signalons divers sites Internet : soit des forums où vous pouvez chercher de l’aide, soit des sites fournissant des exemples de macros, des documents explicatifs, des outils.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *