Computer Science Books

Conduite de Projets Informatiques Offshore

By  | 

Cet ouvrage a pour objectif d’aider les sociétés à réussir leurs projets en offshore. Il rassemble l’expérience de plus de douze années de réalisations en offshore dans de nombreux pays et avec de multiples prestataires.
L’ouvrage commence par présenter la culture du développement en offshore et insiste sur la distance qui sépare le travail en local et celui en offshore. Ces différences culturelles nécessitent une grande rigueur de la part du client de l’offshore pour suivre et piloter les réalisations à distance.
La perception qu’ont les collaborateurs du donneur d’ordres du travail de leur société avec un prestataire offshore est une autre diffi culté à affronter. Pour réussir l’outsourcing des développements en offshore, il est essentiel de comprendre les raisons de leurs inquiétudes. Ces dernières vont bien au-delà d’une simple peur de perdre leur emploi au profit d’un informaticien distant moins coûteux.
Une fois les fondations de l’offshore posées, l’ouvrage accompagne le donneur d’ordres tout au long des nombreux choix qu’il doit faire, depuis la sélection d’un prestataire jusqu’à la mise en place de l’organisation qui lui permettra de travailler effi cacement avec lui, à commencer par le contrat.
Vient ensuite la gestion proprement dite des projets en offshore. Certaines pratiques préconisées dans l’ouvrage ne sont pas propres à l’offshore et font la preuve de leur effi cacité dans les projets répartis ou locaux. Leur mise en œuvre devient toutefois pratiquement incontournable lorsqu’on travaille avec des équipes distantes.
L’ouvrage est structuré en quatre parties :
Partie I. Les principes de l’outsourcing
Cette partie présente les grands principes qui président à l’externalisation des développements informatiques en offshore. Elle met en lumière les différences culturelles, trop souvent ignorées, entre les pays de l’offshore et ceux du donneur d’ordres.
• Chapitre 1. Introduit la mondialisation des tâches informatiques, qui prend souvent le nom de développements offshore, et son impact sur les métiers du logiciel.
• Chapitre 2. Présente et compare les différentes approches qu’une société peut envisager pour externaliser ses projets informatiques.
• Chapitre 3. S’intéresse au facteur humain des projets offshore, tant chez le donneur d’ordres, où l’on s’inquiète toujours de l’externalisation, que chez le prestataire.
• Chapitre 4. Étudie les modes de fonctionnement des projets réalisés en offshore, notamment les réalisations au forfait ou en mode régie, et leurs effets sur le suivi de projet.
• Chapitre 5. Dresse une typologie des projets qui sont confiés en offshore et souligne l’importance du premier projet pour prendre la mesure des difficultés que l’on rencontre.
• Chapitre 6. Traite des risques réels ou supposés pris par le donneur d’ordres en confiant des projets en offshore et insiste sur les effets négatifs des préjugés et d’une inquiétude exagérée sur leur succès.
Partie II. Préparation des projets en offshore
Cette partie traite des choix que le donneur d’ordres doit effectuer pour sélectionner le prestataire en se donnant les meilleures chances de succès et pour organiser le travail avec celui-ci.
• Chapitre 7. Présente les différents types de projets que l’on peut confier à un prestataire offshore et montre toute l’importance du premier projet pour que le prestataire et le client apprennent à se connaître.
• Chapitre 8. Aborde les critères de choix du prestataire offshore susceptibles de répondre aux ambitions du client.
• Chapitre 9. Introduit les fondations du contrat qui lie le donneur d’ordres au prestataire offshore et montre comment formaliser un cadre strict permettant de travailler avec efficacité.
Partie III. Gestion des projets en offshore
Cette partie traite des principes clés de la gestion de projet en offshore et propose une série de recommandations pour garantir la transparence et le suivi effi cace des développements distants.
• Chapitre 10. Détaille les fondamentaux de la gestion de projet en offshore et propose plusieurs façons de les mettre en œuvre.
• Chapitre 11. Traite de la façon de gérer les ressources humaines, facteur clé de la réussite des projets offshore, afin de garantir des échanges fluides et de créer un climat de confiance réciproque entre le client et le prestataire.
• Chapitre 12. Présente la méthode et les procédures à mettre en place pour tout à la fois structurer le travail avec le prestataire, assurer la productivité des équipes et fournir les principales sources d’un suivi rigoureux.
• Chapitre 13. Introduit la gestion de la qualité permettant de disposer non seulement d’une qualité contrôlée, mais aussi d’une visibilité de l’état de finition du projet.
• Chapitre 14. Aborde les sujets trop souvent délaissés de l’intégration et du déploieme nt, qui conditionnent la fluidité des livraisons de l’offshore et l’efficacité des supervisions à distance.
• Chapitre 15. Traite du suivi du travail de l’équipe distante en utilisant les indicateurs et les éléments fournis par la méthodologie mise en place.
Partie IV. Annexe
• Cette partie rassemble des listes de points permettant de synthétiser les recommandations faites tout au long de l’ouvrage afin que le lecteur puisse s’en servir comme aides à la décision. Elle propose en outre des modèles de documents illustrant les thèmes abordés dans l’ouvrage.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *